Partie II Rendre l'enseignement public indépendant des églises, Un objectif révolutionnaire en Europe (1789-1815)

 


 
  Marie Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de Condorcet, dit Condorcet (1743-1794)

 

 


 

 

 

 

 

 

Chapitre 3 La révolution française et la laïcité scolaire

 

1.-La question scolaire et le schisme de l'Eglise catholique (été 1789-printemps 1792)

 

1.1. De la proclamation des Droits de l'Homme à la Constitution civile du clergé (1789-1790)

1.2. La marche vers la crise religieuse et scolaire (1791-1792)

 

2.- Condorcet et l'invention de la laïcité scolaire

 

2.1. Présentation générale du plan Condorcet d'avril 1792

2.2. Une instruction publique entièrement indépendante de toute religion

2.3. « Raisonner au lieu de croire» : le principe éducatif d'une société égalitaire et démocratique

2.4. Proposition de grille d'analyse pour l'ensemble du présent travail

 

3.-Anticléricalisme « français », libéralisme « anglo-saxon » et dynamique de la Révolution elle-même : trois sources de la conception laïque de Condorcet

 

3.1. Le plus anglo-saxon des encyclopédistes

3.2. Libéralisme « classique » du XVIIle siècle et révolution démocratique

 

4.-La question de la laïcité scolaire dans les débats de la Convention

 

4.1. La question laïque à la Convention : le débat sur Le plan de Lanthenas et Romme

(12-24 décembre 1792)        

4.2. La question laïque à la Convention (suite) : du second projet Romme (brumaire an II) à lа législation Bouquier(29 frimaire an 11/19 décembre 1793)          

4.3. Laïcité scolaire et culte de l'Etre suprême en l'an II

 

5.De Thermidor au Directoire: une laïcité à l'usage de la nouvelle classe dominante

 

 

Chapitre 4 : Les nouveaux projets laïcisateurs en Europe (1789-1815) : Impact de la révolution française et diversité des situations nationales, en Grande-Bretagne, en Italie et en Allemagne

 

1.-Grande-Bretagne, années 1790: la démocratie radicale contre l'enseignement d'Eglise 140

 

1.1.Thomas Paine: la République démocratique comme but, la séparation de l'Eglise et de l'Etat comme moyen

1.2. Mary Wollestonecraft et William Godwin ni éducation d'Eglise, ni éducation d'Etat

Thomas Paine (1737-1809)

 

2.-Dans l'Europe sous domination napoléonienne

 

2.1. Ampleur et limite de la restauration religieuse en France: le concordat de 1802 et l'Université impériale

2.2. L'Italie napoléonienne : le programme d'éducation publique de Vincenzo Cuoco

2.3. L'enseignement public chrétien non confessionnel aux Pays-Bas: la législation de 1806

 

3.-Allemagne: émergence d'une pensée laïque sur l'Etat et sur l'Ecole (années 1790-1815)
Johan Gottlieb Fichte (1762-1814)

 

3.1. La question de la séparation du religieux et du politique dans quelques œuvres de la philosophie politique allemande au temps de la Révolution française

3.1.1 Wilhelm von Humboldt : Essai sur les limites de l'action de l'État (1792)

3.1.2. Johan Gottlieb Fichte: Considérations destinées à rectifier le jugement du public sur la Révolution française (1793)

3.1.3. Emmanuel Kant: Le Conflit des Facultés (1798)

3.2. Johann Heinrich Pestalozzi: une éducation des enfants du peuple ni confessionnelle ni areligieuse

3.3. Les Discours à la Nation allemande de Fichte (1807) et la réforme scolaire prussienne (1810): de la sécularisation de l'école à l'affirmation identitaire nationale

 

 


Chapitre 3 Chapitre 4