Partie III : L'alliance des trônes et des autels en matière scolaire: quelles résistances? (1815-1850)

 


 
  François Guizot (1787-1874)
 
  Hippolyte Carnot (1801-1888)

 


 

 

Chapitre 5 : Puissance et fragilité des églises dans les domaines politique, culturel et scolaire (1815-1848)

 

1. L'assistance réciproque des Eglises et des Etats: fondements, enjeux, limites

 

1.1. Le christianisme comme religion de l'autorité : l'Eglise catholique

1.2. Le christianisme comme religion de l'autorité : les Eglises protestantes et anglicane

1.3. Les Eglises face au défi de l'incrédulité et de l'indifférence religieuse

1.4. De l'Etat confessionnel à l'Etat chrétien : évolution d'une idéologie de légitimation

 

2.-Les nouveaux assauts de la science et de la philosophie contre la doctrine chrétienne classique

 

2.1. Science et dogmes du christianisme : une incompatibilité de plus en plus manifeste              

2.2. Inventer une nouvelle religion de l'humanité ou travailler à son émancipation profane ?

 

3.-« Les Ecritures Saintes, classiques des pauvres»: la place des Eglises dans les politiques scolaires d'Etat

 

3.1. La place de la religion dans les « écoles de notables » de la première moitié du XIXe siècle européen

3.2. Le décollage historique de l'instruction élémentaire (Grande-Bretagne, Allemagne, France)

3.3. Grande-Bretagne : l'enseignement populaire dominé par les deux sociétés religieuses anglicane et non-conformiste

3.4. Prusse: des écoles du peuple (Volksschulen) publiques et confessionnelles

3.5. France : les écoles primaires publiques confessionnelles de la loi Guizot

3.6. Italie : les congrégations catholiques et les prêtres de paroisse maîtres de l'enseignement élémentaire

   

 

Chapitre 6 : La lutte pour des écoles non religieuses dans l’Angleterre Radicale, infidèle et socialiste de la première moitié du XIXe siècle

 

1.Jeremy Bentham, James Mill: le radicalisme philosophique : une doctrine laïque pour la bourgeoisie réformatrice anglaise ?

 

1.1. L'utilitarisme, des années 1780 aux années 1820 : évolution politique d'une doctrine

1.2.James Mill, Francis Place et l'échec du premier projet d'établissements primaires (privés) laïques en Grande-Bretagne (années 1810-1820)

1.3. De la Chrestomatic School de Bentham à l'Ulniversity College: échecs et premiers succès des projets d'étaЫissements secondaires et supérieurs (privés) laïques en Grande-Bretagne (années 1810-1820)

1.4. L'anticléricalisme et l'athéisme de Bentham: enjeux moraux et politiques (années 1810-1832)

 

Jérémie Bentham (1748-1832)

 

2.-Hostilité à l'éducation religieuse dans la Grande-Bretagne radicale et ouvrière (1815-1832)

 

2.1. L'éducation chrétienne, « l'un des plus terribles maux que subissent les nations d'Europe» (orateur anonyme d'une réunion publique dans un village du Lancashire, 1817)

2.2. La lutte contre le double endoctrinement d'Eglise et d’Etat : Richard Carlile, Thomes Hodgskin

 

3.-L'éducation comme moyen de lutte contre le « vieux monde immoral » : Robert Owen l'infidèle et les écoles rationnelles

 

Robert Owen (1771-1858)

 

4 -Mouvement chartiste et éducation non religieuse: William Lovett, les premières secular schools
William Lovett (1800-1877)

 

 Chapitre 7 : la question de l'indépendance de l'école par rapport aux églises:Allemagne, France, Italie (1815-1848)

 

1.Le mouvement pour l'émancipation de l'école dans l'Allemagne du Vormärz

 

1.1. Le contexte idéologique et politique: de lа contestation de l'État chrétieп absolutiste à la rupture avec le christianisme

1.2. « L'émancipation de l'école vis-à-vis de l'Eglise » avant 1848: Karl Wander et Adolf Diesterweg

 

2.France : « principe laïque aristocratique » et « principe laïque démocratique » (Louis-Arsène Meunier, vers 1845)

 

2.1. Le « grand renoncement » du libéralisme français de gouvernement en matière de séparation de l'Eglise et de l'Etat

2.2. Le « confit des deux France » dans l'enseignement secondaire

2.3. L'enseignement primaire : le « compromis scolaire » de lа loi Guizot et ses opposants laïques

 

3.L'Italie avant l'émergence de la question laïque

 

Chapitre 8 : La question de la « séparation de l'église et de l'école » dans la révolution de 1848

 

1.Allemagne: la lutte pour un enseignement démocratique et séparé des Eglises pendant la révolution de 1848

 

1.1. « Indépendance » et « séparation » de l'école et des Eglises : débats autour d'une revendication majeure

1.2. Le mouvement d'auto-organisation des instituteurs allemands et la question laïque (A. Diesterweg, E. Hinze, K. Wander)           259

1.3. La question de la séparation de l’Ecole et des Eglises au Parlement de Francfort(Août-décembre 1848)

 

2.Les partisans de l'abolition du concordat et de la laïcisation des programmes scolaires en France de 1848 à 1850

 

2.1. Le ralliement de l'Eglise catholique à la République et lа marginalisation des partisans

de la séparation de l'Eglise et de l'Etat

2.2. Le projet laïcisateur d'Hippolyte Carnot et son échec

2.3. Plans d'éducation en rupture avec l'enseignement officiel sous la Seconde République  : rejet du christianisme et religion universelle

 

3.Italie: la République romaine (février-juillet 1849)

 

 

 


Chapitre 5 Chapitre 7
Chapitre 6 Chapitre 8