Les Cahiers des Poètes de l'Ecole de Rochefort - Numéro 6

 

 

De l'amitié et de la fraternité à l'école de Rochefort

Première partie

Introduction
Premier temps : au début de l’Ecole de Rochefort

-Le contexte politique et socioculturel, premier temps, 29

  1. La situation en France et en Espagne, 29
  2. L’école de Rochefort et le réalisme socialiste, 31
  3. La littérature poétique, 34
  4. La question du personnalisme, 34

-Les initiateurs, 38

  1. Walt Whitman : le père fondateur ? 38
  2. Le rôle essentiel de Max Jacob : un poète converti à la pédagogie, 41
  3. La personnalité charismatique de Pierre Reverdy, 44
  4. La conception poétique de l'école de Rochefort, 47

Deuxième temps : la correspondance, 51

  1. Les marques visibles de la fraternité à l'école de Rochefort, 55
  1. Lutter contre la solitude en attendant les jours de la fraternité, 60
  1. La nostalgie de l'amitié et de la fraternité, 61
  1. A propos du fonds Luc Bérimont, 65
  1. Disputes et réconciliations, 69

a) L’argent et les éditions, 69
b) La susceptibilité des artistes, 70
c) L’engagement politique, 71
d) L'essoufflement de la correspondance entre Cadoux et B.A. lu, 73

  1. L’absence de fraternité : les jugements sur les autres poètes, 74

Troisième temps : l'amitié et la fraternité en poésie, 85

  1. Le Chapelier – libraire – conteur ou la fraternité à distance, 88
  1. Jean Bouhier : une poésie fraternelle, 104
  1. Luc Bérimont, l'éthique de la fraternité appliquée à la poésie, 121
  1. Cadou, l'amitié et la fraternité dans le désespoir, 138
  2. Michel Manoll, « une amitié débordante », 162
  1. La conception de la fraternité dans la poésie de Jean Rousselot, 174
  1. L’école de Rochefort, l'amitié, la fraternité, 199